Objet dynamique vectoriel1
Objet dynamique vectoriel11
Objet dynamique vectoriel11
Objet dynamique vectoriel1
Objet dynamique vectoriel11
Objet dynamique vectoriel2
inspirez-vous 26/10/2021

Comment faire un trash wall soi-même ?

Le trash wall, mur au look décrépi, fait fureur dans nos intérieurs pour son allure décadente, surtout lorsqu'il est associé à des meubles raffinés.
trash wall brique salon

Pourquoi adopter le trash wall ?

Le rendu saisissant du trash wall, notamment lorsqu’il contraste en toile de fond avec un beau mobilier design, apporte beaucoup de chaleur à une pièce. C’est la raison pour laquelle il a acquis ses lettres de noblesse dans des espaces de type loft ou restaurant. Au sein de cette tendance, on trouve des finitions très différentes, du trash wall façon Antiquité au parement de brique usé, en passant par le papier peint déchiré. Les techniques suivantes pour réaliser un trash wall fonctionnent sur des murs déjà peints dans une couleur de base. Préparez vos travaux en couvrant vos meubles de bâches de protection et utilisez du ruban de peintre pour les plinthes et au niveau du plafond.

trash wall brique salon
trash wall  antique salon

Le style antique

Afin de donner une apparence antique au trash wall du salon ou de la salle de séjour, vous pouvez opter pour la technique du lavis. Trempez un gros pinceau à mi-longueur dans une peinture plus claire que celle que vous avez choisie pour recouvrir l’ancienne. Ôtez autant de liquide que possible en pressant votre pinceau sur les rebords du pot, puis essuyez-le sur une serviette jusqu’à ce qu’il soit presque sec. Effectuez de légers mouvements de haut en bas. Laissez sécher la peinture et appliquez une deuxième couche si vous le souhaitez. Soyez le moins homogène possible afin de produire une touche réaliste.

Toutes nos déco murales

Le trash wall version papier peint

Une deuxième technique de trash wall consiste à donner un aspect détérioré à votre mur en simulant un papier peint vieillissant. Cette opération peut être réalisée sur n’importe quelle base neutre, en mélangeant de la peinture marron foncé avec du glacis de faux-fini. Trempez-y un applicateur de peinture qui imite la laine d’agneau et appuyez sur le mur selon des motifs aléatoires. Ayez la main plus lourde près des bords du mur. Utilisez ensuite une brosse à dents pour ajouter de petites éclaboussures en passant votre doigt le long des poils. Complétez avec de la peinture blanche sur les zones sombres.

La technique du rouleau de chiffon

Trempez un chiffon en tissu dans l’eau et essorez-le, puis renouvelez l’opération avec du vernis teinté. Entortillez le tissu pour créer un long tube inégal et faites-le rouler le long du mur. Réimprégnez le chiffon régulièrement et peignez ainsi dans des directions aléatoires, en faisant attention d’appliquer suffisamment de peinture au niveau des bords du mur. Cette technique de réalisation d’un trash wall peut s’avérer aussi discrète qu’audacieuse, selon la quantité de peinture utilisée. Dosez donc en fonction de vos préférences. Afin d’obtenir le rendu le plus vieilli possible, favorisez la peinture au lait, qui offre une texture naturelle, plutôt que celle à l’huile.