Bien choisir son four encastrable

Bien équipés et de plus en plus performants, les fours encastrables figurent désormais parmi les indispensables. Capables de cuire et faire rôtir les aliments, ils s'installent directement dans un meuble de la cuisine afin d'optimiser l'espace au sol. Aussi appelés fours intégrés, ces appareils électroménagers pratiques, économiques et polyvalents participent à l'esthétique de la pièce.

1. Les modes de cuisson

Le mode de cuisson fait partie des critères déterminants lorsqu’il s’agit de choisir un four encastrable.

Dans les modèles à chaleur conventionnelle ou classique, ce sont les résistances situées en haut (voûte) et en bas (sole) de l’appareil qui chauffent. L’air circule de manière verticale et naturelle dans l’enceinte : le courant chaud, plus léger, monte ; tandis que le froid, plus lourd, descend. Dans ce type de four, la cuisson se fait sur un seul niveau. Il convient parfaitement à la préparation de viandes et poissons, mais aussi aux plats mijotés.

Plus élaborés, d’autres modèles, appelés multifonction, associent un mode chaleur tournante au traditionnel. Un ventilateur situé sur la paroi du fond brasse l’air en tous sens, répartissant la température de manière homogène. Ce système de chauffe offre une cuisson sur plusieurs niveaux. Pratique et idéal pour les grandes familles, il permet par exemple de préparer une tarte et un rôti en même temps. À thermostat moindre, vous obtiendrez un résultat équivalent à celui d’un four à chaleur conventionnelle. Cet aspect économique mérite d’être pris en considération lors de l’achat.

Enfin, parmi les fours à chaleur tournante, il faut distinguer ceux équipés d’un système à air pulsé de ceux à mode brassé. Celui à chaleur pulsée comprend une résistance circulaire et une turbine, toutes deux fixées sur la paroi arrière. La cuisson des aliments est uniquement réalisée par cette résistance. Dans un modèle à air brassé, la turbine et les résistances de voûte et de sole chauffent simultanément.

2. Les fonctionnalités supplémentaires

Véritables trésors de technologie, les fours encastrables actuels offrent de plus en plus de fonctionnalités. Ces petits détails additionnels peuvent faire la différence et vous aider dans votre choix.

Très pratique, la programmation d’une cuisson permet de décider de l’heure à laquelle le four commence à chauffer.

De plus, certains modèles sont équipés d’une fonction décongélation. Celle-ci est obtenue par brassage d’air brûlant et air tiède.

Avec l’option maintien au chaud, les plats restent à bonne température sans brûler ni se dessécher. Les mets peuvent également être préparés à l’avance et conservés afin d’être dégustés plus tard.

Encore plus pratique, les personnes pressées choisiront un modèle équipé de l’option booster ou turbo. Celle-ci accroît la puissance du four. Elle permet de diminuer le temps de cuisson et de préchauffage, le réduisant à 6 minutes environ au lieu de 13.

De leur côté, les amateurs de pâtisserie adopteront la fonction étuve, idéale pour faire lever tous types de pâtes : à pain, à brioche, ou encore à pizza.

Au contraire, pour tous ceux qui apprécient les petits plats maison mais n’ont pas l’âme d’un grand cuisinier, le mode cuisson automatique peut se révéler particulièrement utile. Grâce à celle-ci, c’est le four qui calcule lui-même, de façon mécanique, la durée de chauffe d’un mets. Il suffit d’indiquer la nature de l’aliment ainsi que son poids. Mitonner un rôti devient un jeu d’enfant !

La fonction vapeur, elle, séduira les amateurs d’une nourriture saine. Telle une cocotte-minute, le four cuit les plats en préservant leurs vitamines et leurs minéraux.

Enfin, pour rôtir de généreuses pièces de viande, l’option tournebroche est indétrônable. La viande pivote autour d’une broche. Saisie à l’extérieur, elle reste tendre à l’intérieur.

3. Les modes de nettoyage

Pour conserver son four plus longtemps, un bon entretien est primordial. Désormais, il existe des appareils dotés de dispositifs efficaces visant à faciliter cette tâche. Pyrolyse, catalyse, Ecoclean… Les modes de nettoyage, tout comme les performances évoluent sans cesse.

La majorité des modèles présents sur le marché sont équipés d’un système de purification par catalyse ou pyrolyse.

Les fours à catalyse tout d’abord comprennent des parois recouvertes d’un émail poreux. En activant la fonction nettoyage, la température monte à 200°C. Les cloisons absorbent et transforment les graisses accumulées durant la cuisson en gaz carbonique et eau. À noter que ce système ne traite pas les résidus de sucre et ne nettoie pas la porte.

À l’inverse, les fours à pyrolyse diffusent des micromolécules d’eau dans l’enceinte de cuisson. L’appareil fonctionne à une température d’environ 500°C pendant plus d’une heure. Soumises à cette forte chaleur, les salissures ramollissent et sont réduites en cendres. Elles s’éliminent ensuite facilement, à l’aide d’une éponge humide. Il s’agit du système de nettoyage le plus efficace parmi ceux proposés actuellement.

Finalement, entre la pyrolyse et la catalyse, la fonction Ecoclean constitue une alternative économique. Relativement rapide (autour d’une heure), ce système opère par un procédé de génération d’oxygène à une température de 270°C.

4. La sécurité et l’installation

Pour éviter tout risque de brûlure, les fabricants proposent désormais des modèles pourvus d’une porte froide. Même en cours de cuisson, sa température ne dépasse pas les 40°C.

Choisir un appareil avec ou sans cette option n’empêche pas de tenir compte des précautions d’usage. Si vous avez de jeunes enfants à la maison, il est recommandé de placer le four en hauteur pour qu’ils ne puissent pas l’ouvrir. Si cela s’avère impossible, préférez des modèles équipés d’une serrure mécanique.

De même, un four ne peut pas être encastré n’importe où. Avant tout placement, il s’agit de vérifier si le revêtement des meubles avoisinants est capable de supporter la chaleur dégagée par son fonctionnement. En outre, les parois chaudes doivent bien évidemment rester à distance du réfrigérateur.

5. L’ergonomie

Les nombreux types de fours encastrables présents sur le marché se distinguent également par leur taille et le genre d’ouverture dont ils sont pourvus.

Premièrement, le gabarit de l’appareil dépend des dimensions de la niche où il sera placé. Les modèles classiques ont une grandeur standard de 60 cm de haut sur 60 cm de large. Si vous habitez seul et disposez de peu d’espace, optez pour un four compact, d’une hauteur minimale de 38 cm. Malgré sa petite taille, il propose de nombreuses fonctionnalités.

Pour finir, pour enfourner et retirer facilement les plats sans se brûler, l’accessibilité est importante. Les fours traditionnels comportent une porte abattante, qui convient aussi bien aux installations au sol qu’en hauteur. Selon l’agencement de votre cuisine, vous pourrez faire le choix d’ouvertures latérales. Celles-ci fonctionnent de gauche à droite ou de droite à gauche, à 180°C. Idéales pour les accès en hauteur, elles offrent une grande visibilité sur le contenu du four.

Publié le 12 octobre 2017

Nos produits

Fours Encastrables 59,5cm, 4706226

359€

Four Encastrable 73l Brandt 3385w 59.2cm A+, Bop7536w

514,5€

Four encastrable 62l - Gfmg 51 Ix

449,94€

Four Encastrable Multifonction 71l 2900w 60 cm - Fa2 544 Jc Bl Ha

387,03€

Four Multifonctions Pyrolyse 73l - Sop6211b

549€

Nos produits complémentaires

Lave-linge hublot AYA ALF 5104 5kg

199,99€

Réfrigérateur 2 portes AYA AFD132EW 132 L Blanc

189,99€

Lave-vaisselle intégrable BRANDT DWJ137DS

299,99€

Lave linge hublot BOSCH WGG04209FR 9kg Blanc

469,99€

Réfrigérateur multi-portes SIGNATURE SFDOOR5291EXAQUA 529L

799,99€

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

choix cafetiere piston
Guides d'achat
27 janvier 2021

Comment bien choisir sa cafetière à piston ?

platines vinyle decoration
Guides d'achat
19 août 2019

Une déco esprit rétro avec la platine disque

choisir matelas ressort
Guides d'achat
25 décembre 2020

Comment choisir son matelas à ressorts ?