Objet dynamique vectoriel1
Objet dynamique vectoriel11
Objet dynamique vectoriel11
Objet dynamique vectoriel1
Objet dynamique vectoriel11
Objet dynamique vectoriel2
conseils & astuces 07/04/2022

Quelles plantes aromatiques faire pousser dans sa cuisine ?

Persil, ciboulette, basilic, thym ou encore romarin, les plantes aromatiques permettent de parfumer tous vos plats. Pour les faire pousser dans la cuisine et les avoir à portée de main, découvrez nos conseils.
plantes aromatiques cuisine

L’intérêt d’avoir des plantes aromatiques dans la cuisine

Que vous ayez ou non un jardin ou un balcon, avoir des plantes aromatiques dans la cuisine vous permet de conserver à portée de main ces aromates qui donnent une autre saveur à vos plats. Que ce soit près de la plaque de cuisson, sur une étagère ou sur le rebord intérieur de la fenêtre, faire pousser ces herbes dans la cuisine a plus d’un intérêt :

  • Vous permettre d’utiliser des plantes fraîchement cueillies
  • Agrémenter vos plats avec des herbes sans pesticides
  • Les avoir toujours sous la main, sans avoir besoin de sortir pour les cueillir
  • Ajouter une touche de verdure dans votre cuisine
plantes aromatiques cuisine

Quelles herbes aromatiques choisir à planter dans sa cuisine ?

Selon les recettes que vous avez l’habitude de préparer, vous pouvez choisir les plantes aromatiques pour la cuisine dont vous avez le plus besoin. Les plantes que l’on ajoute le plus dans la casserole ou la cocotte-minute sont :

  • Le persil
  • La coriandre
  • Le thym
  • Le romarin
  • La ciboulette
  • L’aneth
  • La menthe
  • L’origan

Toutes ces herbes aromatiques se cultivent très bien en pot, vous permettant ainsi de les faire pousser directement dans la cuisine. Cependant, chacune demande un entretien et un arrosage qui lui est propre.

Comment cultiver les herbes aromatiques dans sa cuisine ?

Dans la cuisine, vous pouvez cultiver les plantes aromatiques dans :

  • Des pots individuels
  • Des jardinières

Choisissez un contenant troué muni d’une soucoupe pour évacuer le surplus d’eau ou faire des réserves. Chaque plante aromatique a besoin d’une attention particulière en ce qui concerne :

  • La composition de son terreau
  • La fréquence d’arrosage
  • L’exposition (au soleil, dans un endroit humide, etc.)
  • L’entretien

Tout cela est à prendre en compte lors du choix des herbes, mais aussi pour le choix de leur emplacement dans la pièce. Ainsi, une cuisine exposée au nord et faiblement éclairée par le soleil ne sera pas l’endroit idéal pour cultiver du thym, par exemple.

Quelles herbes aromatiques planter ensemble ?

Une astuce pour faire pousser les herbes aromatiques en cuisine consiste à rassembler les plantes dont les besoins sont similaires. Ainsi, pour cultiver des plantes aromatiques dans sa cuisine, il est possible de faire cohabiter certaines espèces :

  • L’estragon, le persil, la coriandre, l’oseille et la ciboulette : ces herbes nécessitent d’être arrosées souvent et requièrent un ensoleillement modéré. Pensez à vérifier que la terre est toujours humide
  • Le laurier, le romarin et le thym : ces variétés supportent bien les arrosages espacés. La terre doit être parfaitement sèche entre les arrosages. Ces trois plantes aromatiques pour la cuisine apprécient par ailleurs les emplacements ensoleillés

À quel moment cultiver des herbes aromatiques ?

Deux solutions existent pour cultiver des plantes aromatiques dans la cuisine :

  • Faire des semis
  • Acheter les plantes en pot

Si vous choisissez de semer vos herbes aromatiques, vous devez faire attention aux périodes propices selon chaque espèce. Par exemple :

  • L’origan doit être semé entre les mois d’avril et juin
  • L’aneth entre mars et avril
  • Le cerfeuil de mars à septembre
  • La coriandre d’avril à mai
  • La ciboulette de février à avril

Quant aux herbes achetées en pot, il existe aussi des périodes plus favorables que d’autres :

  • La ciboulette se plante au début du printemps et jusqu’à l’été
  • Le romarin généralement au printemps ou à l’automne

Certaines plantes aromatiques se récoltent tout au long de l’année. C’est le cas du romarin ou encore du thym, deux herbes qui fleurent bon la Provence.

L’entretien des plantes aromatiques intérieures

Les plantes aromatiques de la cuisine ont besoin d’une attention particulière en ce qui concerne l’entretien, en particulier au niveau de l’arrosage. En effet, comme elles sont à l’abri, elles ne profitent pas de l’eau de pluie comme leurs congénères cultivées à l’extérieur. Ainsi, vous devez procéder à un arrosage régulier, selon les particularités de chaque plante :

  • Le thym se plaît dans un sol sec et drainé, un arrosage léger est donc idéal
  • La menthe a besoin d’eau, pensez à l’arroser régulièrement
  • Le persil doit lui aussi être arrosé souvent, sans le noyer

Choisir la bonne exposition est également indispensable pour cultiver vos plantes. Ainsi, la plupart apprécient le soleil :

  • Le thym
  • La ciboulette
  • Le romarin
  • Le basilic
  • La sauge
  • L’origan

D’autres préfèrent la pénombre :

  • Le persil
  • L’estragon
  • La menthe
  • Le cerfeuil

Que faire si la plante meurt ?

Trop d’eau ou pas assez, une mauvaise exposition, un terreau inadapté, tout cela peut être nocif pour vos plantes aromatiques dans la cuisine. Elles jaunissent ou perdent leurs feuilles, selon les espèces. Pour éviter ces désagréments, voici quelques conseils :

  • Le thym a besoin d’un sol léger et caillouteux, tout en étant exposé en plein soleil. Les racines ne doivent pas baigner dans l’eau
  • Le persil craint les mouches : pour éloigner ces nuisibles, plantez-le à côté de la ciboulette !
  • Un romarin trop arrosé peut vite perdre de sa vigueur, espacez donc les apports en eau

Enfin, en fin de saison, certaines plantes déclinent, comme la ciboulette. Laissez le pied tel qu’il est et arrosez-le tout l’hiver, il n’en sera que plus beau au printemps prochain !