Objet dynamique vectoriel1
Objet dynamique vectoriel11
Objet dynamique vectoriel11
Objet dynamique vectoriel1
Objet dynamique vectoriel11
Objet dynamique vectoriel2
conseils & astuces 05/07/2020

Comment alléger votre budget pour vos travaux d’aménagements

Les travaux d'aménagements ou de rénovation d'un logement peuvent rapidement voir leur coût s'élever. C'est pourquoi l'État propose une série de dispositifs pour le financement de certaines catégories de travaux.
fauteuil escalier

Les catégories de travaux éligibles aux aides

Au travers de différents organismes, l’État octroie aujourd’hui plusieurs financements destinés aux travaux d’aménagements de biens immobiliers avec pour objectif d’inciter à leur mise aux normes par ceux qui en sont propriétaires. Ces subventions concernent 4 catégories de travaux :

  • la performance énergétique
  • l’isolation acoustique
  • l’amélioration de l’habitat
  • l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite

Par leur biais, vous pourrez par exemple améliorer l’isolation thermique de votre toiture à moindre coût, tout en faisant baisser votre facture de chauffage d’appoint électrique ou rendre votre logement plus accessible et fonctionnel.

fauteuil escalier

La réduction de TVA

La réduction de TVA au taux de 5,5% concerne deux types de travaux d’aménagements :

  • la rénovation énergétique d’un logement ancien destiné à l’habitation principale ou secondaire dont la construction a été achevée depuis plus de 2 ans, au bénéfice de son propriétaire, de son locataire ou de son occupant
  • l’adaptation d’un logement destiné à une personne à mobilité réduite dont les travaux sont entrepris au moins 2 ans après sa construction : pour bénéficier de cet avantage, il suffit de faire facturer par un professionnel l’achat et l’installation du matériel adapté (salle de bain, monte-escalier, etc.)
panneaux solaires toit

Les aides en direction des foyers aux revenus modestes

Si vous souhaitez réaliser des travaux d’aménagements mais que vous disposez de modestes revenus, il existe certains financements dédiés. Les bénéficiaires d’une prestation de la CAF peuvent ainsi accéder à un prêt à 1% pour financer la rénovation de leur logement principal, qu’ils en soient propriétaires ou locataires. L’Agence nationale de l’habitat (ANAH) est également l’un des organismes les plus sollicités pour l’obtention de subventions destinées à la rénovation de biens immobiliers et attribuées aux propriétaires occupants ou aux bailleurs sous conditions de ressources.

Tous nos appareils électroménagers

L’amélioration de la performance énergétique

Pour des travaux d’aménagements à visée énergétique, il existe deux aides dont l’octroi est soumis à l’intervention d’un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) :

  • L’éco-prêt à taux zéro, attribué à tout propriétaire sans conditions de ressources et plafonné à 30 000 euros sans intérêts, concerne les travaux réalisés dans un logement principal construit avant le 1er janvier 1990.
  • Le Certificat d’Économie d’Énergie est un dispositif mis en place en lien avec les fournisseurs d’énergie et permettant de bénéficier d’une subvention variable selon l’opérateur sélectionné et le type de travaux réalisés, sous conditions d’éligibilité.

L’autonomie des personnes à mobilité réduite

Le domicile d’une personne âgée ou handicapée doit être adapté à ses besoins. Dans le cadre de travaux d’aménagements de la cuisine, de la chambre ou encore des escaliers, les aides visent ainsi à améliorer la circulation et le confort intérieur, tout en limitant le risque de chute.

  • L’Agence nationale de l’habitat (ANAH) peut donc financer jusqu’à la moitié du coût de ces travaux grâce au programme « Anticiper pour mieux vieillir chez vous ».
  • Les caisses de retraite peuvent aussi faire bénéficier les seniors de conseils, d’un financement ou d’un prêt.
  • Les collectivités territoriales (communes, départements et régions) accordent enfin des aides, des subventions ou des prêts spécifiques.
Tous nos meubles de cuisine

Les réductions fiscales

Certains travaux d’aménagements vous permettent en outre de prétendre à des crédits d’impôt :

  • Celui pour la transition énergétique (le CITE, qui sera supprimé dès le 31 décembre 2020) est un abattement fiscal de 30% pour les travaux de rénovation énergétique effectués dans un logement principal bâti depuis au moins 2 ans. Il est plafonné à 8 000 euros pour une personne seule et 16 000 euros pour un couple, avec majoration de 400 euros par personne à charge.
  • Celui appliqué aux travaux réalisés par une personne à mobilité réduite dans son logement, en vue d’améliorer son autonomie, équivaut à 25% de la facture totale TTC relative aux travaux (équipements et main d’oeuvre). Il est soumis à un plafond de 5 000 euros pour une personne célibataire et 10 000 euros pour un couple marié ou pacsé.

Une aide à la rénovation

Depuis le 1er janvier 2020, le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique), a été remplacé par MaPrimeRenov’. Cette prime permet de bénéficier d’un coup de pouce pour rénover sa maison et la rendre moins énergivore. Une liste de travaux et d’aménagements a été dévoilée. On y trouve notamment le remplacement d’une vieille chaudière pour un modèle performant, la mise en place d’une nouvelle isolation ou encore l’installation d’une pompe à chaleur à l’intérieur de la maison.Pour les travaux d’aménagement intérieur ou extérieur dont le devis a été signé entre le 1er janvier et le 30 septembre 2020, MaPrimeRenov’ est octroyée selon des conditions de ressources. Bonne nouvelle : pour tous les devis signés après le 1er octobre 2020, la prime concerne tous les ménages sans plafond de ressources. Les propriétaires bailleurs et les copropriétés peuvent aussi en profiter, à condition de ne pas dépasser certains plafonds fixés par l’ANAH.Pour rénover une chambre, vous pouvez bénéficier de cette aide. Les travaux peuvent aller de l’isolation du toit à celle des parois vitrées. Notez que cette prime peut être cumulée avec Habiter Mieux sérénité qui encourage la rénovation énergétique.